Le streaming n’est plus l’affaire d’une certaine couche ou tranche de la population. Tellement les offres sont diversifiées et multiformes que vous risquez de vous perdre dans cette jungle. Pandora fait partie de ces services innovants qui ont prouvé toute sa puissance sur le marché du streaming notamment en Amérique. Nous vous faisons voyager dans l’univers de Pandora, ses caractéristiques, spécificités ainsi que le mode de fonctionnement.

Pandora n’est pas disponible en France, nous vous conseillons Amazon Music qui proposent un plus gros catalogue et une excellente qualité de son.

[su_button url= »https://amzn.to/37tGLII » style= »3d » background= »#F2C75C » color= »#000000″ size= »15″ radius= »0″ rel= »nofollow »]ESSAYER AMAZON MUSIC[/su_button]

Pandora : qu’est-ce que c’est ?

La plateforme Pandora est une webradio ou si vous préférez une station en ligne qui a vu le jour au début de l’année 2000. À la base, il s’agissait d’un projet du Génome Musical qui était destiné à la diffusion continue de musiques de tout genre. Chemin faisant, un service automatisé de recommandation de musique a été introduit dans le logiciel et a permis d’en faire une plateforme de streaming audio.

Ce lecteur intègre une technologie dite « Flash ». Cela a valu une augmentation du nombre des internautes qui se sont intéressés à la plateforme. Ce fait a induit le succès qu’on lui connait aujourd’hui. Ce succès a valu à la plateforme une couverture dans le magazine anglophone Fast Company.

La plateforme Pandora a un principe de fonctionnement très simple. Lorsque vous effectuez votre première écoute sur la plateforme, la suite de votre liste d’écoute vous est suggérée par cette dernière sur la base de votre premier choix. Ceci demeure le principe universel de toutes les plateformes de streaming qui existent afin de procurer un confort d’utilisation optimal.

Cependant, c’est la qualité et surtout la pertinence des suggestions qui démarquent les plateformes les unes des autres. Pandora vous permet grâce à ses algorithmes d’avoir des propositions d’écoute qui se rapprochent le plus possible du titre, du genre ou encore de l’artiste que vous avez choisi. Il vous donne aussi la possibilité de noter chaque écoute afin de mieux affiner ses prochaines propositions et vous faire gagner du temps. À chaque nouvelle action, ce n’est pas moins de 400 aspects touchant à la musique qui sont analysés puis intégrés dans les futurs résultats de recherches ou de propositions.

Pandora Prix

Quelles sont les particularités de Pandora ?

À chaque manipulation sur le système, que cela soit de l’action humaine ou des réglages automatiques qui s’appliquent, la plateforme Pandora procède à une sorte de mise à jour de conformité. Cette mise à jour octroie plus de précision au système. Les actions dont il est question et qui impactent globalement Pandora sont :

Le bouton « Thumbs up » qui représente le pouce tourné vers le haut sur l’interface. Cette action indique au système que vous désirez plus de musiques de ce genre. Ainsi l’algorithme gardera toutes les informations relatives à ce morceau puis vous fera des suggestions qui remplissent les mêmes critères dans des probabilités quasi identiques.

Le bouton «No response» représente quant à lui l’indication que vous ne désirez aucun changement dans vos préférences d’écoute.

La touche « Zzzz ». Cette touche est porteuse de la fonction qui range ce morceau dans les oubliettes pour une période d’un mois. En effet, lors de l’action sur cette touche, la plateforme comprend que vous ne souhaitez plus l’écouter dans vos listes. L’action adéquate qui s’en suit donc c’est sa mise hors de vos différentes listes de lecture pour une période définie.

La touche « Thumbs down » qui représente sur l’interface le pouce tourné vers le bas. Cette touche est responsable de plusieurs implications d’actions sur la plateforme. Dans un premier temps, elle indique à Pandora que vous n’aimez pas ce genre musical ni les chansons qui lui sont similaires. Vos suggestions seront donc sans ce type de morceaux dans vos listes. De plus, dès que vous appuyez sur cette touche, vous demandez à la plateforme de sauter ce titre.

Dans un second temps, si vous portez encore un avis négatif par rapport au morceau du même artiste, c’est-à-dire que vous actionnez encore ce bouton sur un autre titre du même auteur, Pandora ne vous proposera plus de titres venant de cet artiste. Vous allez pouvoir quand même le réécouter si vous le désirez en ajoutant les morceaux provenant de cet artiste dans votre propre liste d’écoute de chanson.

Dans un second temps, si vous portez encore un avis négatif par rapport au morceau du même artiste, c’est-à-dire que vous actionnez encore ce bouton sur un autre titre du même auteur, Pandora ne vous proposera plus de titres venant de cet artiste. Vous allez pouvoir quand même le réécouter si vous le désirez en ajoutant les morceaux provenant de cet artiste dans votre propre liste d’écoute de chanson.

[su_button url= »https://amzn.to/37tGLII » style= »3d » background= »#F2C75C » color= »#000000″ size= »15″ radius= »0″ rel= »nofollow »]ESSAYER AMAZON MUSIC[/su_button]

Quelques autres aspects particuliers

Outre les interactions qu’induisent les touches présentes sur l’interface de l’application, certaines actions font de Pandora un système tout à fait particulier. Ici, vous n’avez pas la possibilité d’effectuer un retour en arrière, ou de réécouter un morceau de façon répétitive.

Dans le même temps, durant votre écoute journalière, la plateforme de streaming vous donne la possibilité de changer ou de sauter de musiques juste 6 fois par heure. Cette restriction s’applique également sur les votes négatifs.

Ce système a été mis en place afin de favoriser la découverte de nouvelles sonorités et de ne pas demeurer dans la monotonie musicale. En outre, vous ne serez pas habileté à ne jouer que les morceaux produits par un seul et même artiste. Vous serez amené par la plateforme à découvrir d’autres styles musicaux produits par d’autres artistes également.

C’est là toute la force et tout le charme de la plateforme Pandora. Le but est clair : donner la chance au plus grand nombre d’artistes de se faire connaitre et de faire connaitre leurs productions. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il s’agit d’une stratégie gagnante puisque la firme fait son petit bout de chemin à travers le temps.

Elle a même fait l’objet de rachat par un groupe de radios par satellite qui s’intéresse fortement au système. Cette annonce a été révélée le 25 septembre 2018. Vous pouvez tout comme nous penser que cela sera certainement de bon augure pour le développement du système Pandora. Certainement que de nouvelles et belles perspectives sont attendues pour le bonheur de tous ces internautes et utilisateurs qui ont fait le choix de Pandora.

Pandora Logo

La renaissance du système

Depuis sa création la plateforme Pandora a toujours su relever de grands défis qui se sont présentés. Malgré son reclassement dans la catégorie des webradio, et nonobstant la perte de nombreux utilisateurs, la société continue d’enregistrer des records énormes en termes de revenus.

Cela est principalement dû à son rachat qui semble lui avoir permis de faire peau neuve. Depuis que sa formule est passée du gratuit au payant, les chiffres parlent d’eux-mêmes. La réduction du pack des abonnés n’a jamais eu d’impact sur les revenus générés qui sont passés à 102 millions de dollars de dépenses effectuées par les utilisateurs. Cela a d’ailleurs fait d’elle la deuxième application la plus lucrative derrière la célèbre application de dating Tinder.

Certes l’application n’est pas très répandue et connue en Europe, cependant en Amérique où elle a bien conçu sa base, son succès n’est plus à démontrer. Depuis sa création en 2000, elle a connu une croissance modérée jusqu’en 2004 où ses chiffres ont explosé. Pandora fait la course seule en tête en passant de 7 à 81,5 millions d’utilisateurs. Ce chiffre représente, pas moins de 70 % de part de marché et est d’ailleurs le facteur principal qui l’a poussée à se coter en bourse. Sa capitalisation atteindra d’ailleurs un pic à 7,3 milliards de dollars.

Cependant, elle revient de loin après les soubresauts connus dans son histoire. Dès l’apparition de l’offre payante du streaming et des services à la demande, la société a perdu du terrain considérable au profit de la concurrence. La réorientation de l’objectif de la firme lui a fait perdre gros. En effet, entre temps, Pandora s’est lancée dans la revente à perte de la société vente de billets de concert Ticketfly. Cette action lui a valu la perte d’un grand nombre de ses abonnés qui ne se retrouvaient plus dans la politique de gestion de la société. Les pertes ont été évaluées à environ 342 millions de dollars en 2016.

Depuis lors, ils ont décidé de réajuster leurs offres et de s’aligner sur à peu près le modèle qui marche. Les effets ne se font pas attendre puisque c’est un retour de fonds financiers de l’ordre du milliard de dollars. C’est un record absolu jamais atteint auparavant avant 2018. En 2019, le retour des abonnés surtout payants a connu une augmentation de 9,5 % sur une année. Proportionnellement, les revenus générés sont passés à 134 millions de dollars environ.

[su_button url= »https://amzn.to/37tGLII » style= »3d » background= »#F2C75C » color= »#000000″ size= »15″ radius= »0″ rel= »nofollow »]ESSAYER AMAZON MUSIC[/su_button]

Les chiffres parlent d’eux-mêmes

Pandora redore son image de star de la planche des streamings grâce notamment à sa politique commerciale. Sa politique a valu une hausse des recettes publicitaires de l’ordre de 7 % sur une année. Pandora ne fait peut-être pas le poids avec les grosses sociétés de streaming comme Apple ou spotify, mais c’est l’une des premières à étendre sa suprématie dans le secteur de la publicité. Pour renforcer encore plus son hégémonie, la firme s’est offert la plus grosse machine de publicité audio en ligne, AdsWizz pour la somme de 145 millions de dollars.

Ce sont là autant d’arguments qui ont joué en sa faveur lorsque les dirigeants de Sirius XM, ont émis le projet de rachat facturé à 3,5 milliards de dollars. Cela faisait suite déjà à une prise d’une partie du capital de l’ordre de 15 % par John Malone en 2017 pour 418 millions de dollars. Pour l’heure, et selon les indications de la nouvelle équipe dirigeante, l’objectif futur est de parvenir à opérer un meilleur brassage entre les deux plateformes. La question de la rentabilité de la plateforme reste secondaire.

La firme continue d’investir massivement dans ses programmes de recherche et de démocratisation de ses offres. Cela passe par le développement d’une nouvelle interface de navigation ou encore par la proposition de contenus de plus en plus variés. Nous attendons toujours de constater les fruits du mariage entre Sirius XM et Pandora surtout lorsqu’on sait que ce mariage a généré un fonds de caisse de l’ordre de 3 milliards de dollars. Les attentes en la matière sont donc très grandes et les indiscrétions font état de révolution dans le secteur qui va bousculer le marché.

Les plateformes prises en charge

L’année dernière et pour le bonheur des internautes, la plateforme Pandora a intégré certains services de prise en charge de streaming digital. Il est connu de tous que les enceintes connectées HomePod sont exclusivement adaptées aux produits Apple et notamment Apple Music. Sachez que désormais, vous pouvez synchroniser votre compte Pandara à l’enceinte HomePod et y diffuser votre musique à volonté.

Il vous suffira d’accorder les autorisations nécessaires après la mise à jour de votre application afin que l’enceinte puisse avoir accès à vos données. Siri pourra à votre demande jouer la musique que vous lui auriez demandé. Pandora sera d’ailleurs la première plateforme de streaming tiers à pouvoir se synchroniser avec la HomePod. Cela était déjà possible de diffuser sur HomePod, mais en passant par AirPlay.

L’intégration directe confère donc moins de tracasseries et offre ainsi une option supplémentaire surtout aux abonnés d’Apple qui ont là une option supplémentaire de souscription à des packages dans leur abonnement.

À part l’enceinte HomePod, il n’a été question d’aucun autre service ni d’aucune autre alternative de streaming qui soit intégrée au service de Pandora. Cela fait partie des terrains que la plateforme concède à ses concurrents et un terrain sur lequel les utilisateurs auraient voulu bien des avancées.

En effet, il y a certains utilisateurs qui ont pris l’habitude de se connecter via leur poste ordinateur afin de bénéficier des services. Cependant, le monde étant de plus en plus dynamique avec la prépondérance des smartphones, les services sont de plus en plus optimisés pour correspondre à ces nouveaux supports.

Pandora Interface

Conclusion

En outre, ces supports sont conçus généralement pour être compatibles avec les supports de diffusion autonomes que sont les enceintes Bluetooth. Pandora gagnerait donc à rallier l’ensemble des services qui proposent ces alternatives. Il s’agit notamment de Google Assistant avec ses enceintes Echos et du service du géant Amazon avec Alexa. Ceci constituera un plus pour Pandora qui va pouvoir étendre son hégémonie et ainsi toucher d’autres cibles.

Un excellent moyen également d’intégrer le marché européen et d’accroitre encore plus les revenus de la boite. Pandora a tout à gagner dans ce secteur. Le plus tôt ils s’y lancent, le plus tôt ils refont leur retard sur les concurrents qui sont déjà bien installés dans le secteur.

[su_button url= »https://amzn.to/37tGLII » style= »3d » background= »#F2C75C » color= »#000000″ size= »15″ radius= »0″ rel= »nofollow »]ESSAYER AMAZON MUSIC[/su_button]

Leave a Comment